fbpx

Vous êtes demandeur d'emploi ?

Demandeur d’emploi ? De nombreuses façons s’offrent à vous pour financer votre formations.

1. Le Compte Personnel de Formation (CPF)

Tous les salariés cumulent des droits CPF. Il s’agit d’une somme d’argent inscrite automatiquement en début d’année civile sur votre compte personnel. Vos droits CPF sont calculés à partir des déclarations de votre ou vos employeurs. Sachez que vous pouvez dès aujourd’hui utiliser cette cagnotte que vous soyez salarié ou demandeur d’emploi.

Vos droits acquis les années précédentes celle en cours sont immédiatement mobilisables. Sachez que vous pouvez bénéficier pour financer votre formation, d’un abondement supplémentaire de la part de votre employeur. En effet, l’article L6323-11 du Code du travail prévoit que dans le cadre d’un accord collectif prévoyant une alimentation de votre compte plus favorable, votre employeur peut vous versez des « droits formation supplémentaires ». De plus, vous pouvez solliciter une « dotation volontaire » pour le financement d’un projet de formation, lorsque votre besoin de formation est en adéquation avec un projet de développement de votre entreprise. Renseignez-vous auprès du service ressources humaines.

Comment utiliser vos droits CPF ?

illith fait partie des organismes de formation agréés par le dispositif CPF y compris pour ses formations à distance. Tout se fait en ligne, donc pas de perte de temps, ni d’énergie. Comment s’inscrire à une formation sur MonCompte Formation ?

Réseaux sociaux
Comment s’inscrire à une formation sur MonCompteFormation ?

Consultez notre guide pour utiliser votre CPF et suivre nos formations.

2. Le Contrat de Sécurisation Professionnelle (CSP) – Pole Emploi

Bientôt licencié pour motif économique par votre employeur (demandeur d’emploi) ? C’est le moment opportun pour rebondir ! Créez avec l’aide de Illith votre propre emploi en toute sérénité grâce au Contrat de Sécurisation Professionnelle (CSP). On vous explique tout sur les démarches à suivre.

Quel est l’intérêt du CSP ?

Le contrat de sécurisation professionnelle présente plusieurs avantages pour le salarié dont le contrat de travail est terminé.

En premier lieu vous bénéficiez d’un accompagnement personnalisé et d’une indemnisation qui vous assure un revenu. Tout est mis en œuvre pour permettre au salarié signataire d’un CSP de retrouver un travail plus rapidement.

Ensuite, vous êtes libre de choisir l’action de formation financée par le dispositif, qui vous permettra de retrouver un emploi.

Conditions requises pour signer un CSP

Le CSP concerne uniquement les entreprises qui ont engagé une procédure de licenciement économique :

  • Et justifient d’un effectif inférieur à 1.000 salariés,
  • Ou bien, se trouvent en liquidation ou redressement en judiciaire (peu importe l’effectif de l’entreprise).

Du côté du salarié, l’Unédic rappelle que sont éligibles au CSP :

  • Ceux qui justifient d’au moins 1 an d’ancienneté c’est-à-dire avoir travaillé au moins 88 jours ou 610 heures au cours des 24 derniers mois (36 derniers mois pour les salariés de 53 ans et plus),
  • Les salariés qui peuvent ont droit à l’allocation de retour à l’emploi (c’est-à-dire qu’ils n’ont pas épuisés leurs droits à l’ARE),
  • Ceux qui n’ont pas atteint l’âge permettant de bénéficier d’une retraite à taux plein,
  • Les salariés qui résident en métropole, dans les Dom (sauf Mayotte ) ou dans les collectivités d’outre-mer de Saint-Pierre et Miquelon, Saint-Barthélemy et Saint-Martin,
  • Les demandeurs aptes à exercer un emploi (un arrêt maladie, un congé maternité ou le fait titulaire d’une pension d’invalidité ne font pas obstacle à l’adhésion au CSP).

 

3. L’Aide Individuelle à la Formation (AIF) – Pole Emploi

Qui a le droit à l’AIF ?

Au chômage inscrit auprès de Pôle emploi, vous avez à tout moment la possibilité de suivre une formation qualifiante pour accéder au marché de l’emploi. Il n’est pas nécessaire d’être indemnisé pour prétendre à cette aide.

En effet, tout demandeur d’emploi a droit de faire financer une ou plusieurs formations à la création ou reprise d’entreprise. Il peut utiliser son compte personnel de formation (CPF) pour financer 100% de sa formation. Mais parfois, les sources de financements existantes sont insuffisantes ou épuisées pour payer partiellement ou totalement les frais de formation professionnelle. C’est là qu’intervient l’AIF !

L’Aide Individuelle à la Formation n’est versée qu’avec l’accord de votre conseiller Pôle Emploi. Il faut que le montant financé par d’autres dispositifs existants – comme le CPF ou le contrat de sécurisation professionnelle – ne permettent pas de couvrir l’ensemble des frais pédagogiques.

 

Comment obtenir l’aide à la formation ?

C’est simple, pour mobiliser une AIF il suffit d’en faire la demande à votre conseiller Pôle Emploi. Attention, elle doit intervenir au minimum 30 jours avant le début de la formation. Voici les étapes à suivre :

  1. Informer Illith formation de votre souhait de formation et demander un devis concernant la formation qui vous intéresse,
  2. Nous vous adressons dans les plus brefs délais un devis gratuit directement sur votre espace personnel « pole-emploi.fr » ou sur l’application mobile « Ma formation »,
  3. Vérifiez les informations renseignées et validez le devis,
  4. Nous adressons automatiquement votre demande à Pôle emploi pour traitement,
  5. Pôle emploi vérifie la cohérence de votre demande de formation avec votre projet d’accès à l’emploi. En cas d’acceptation de votre devis, votre formation sera financée par l’AIF et vous serez informé directement depuis votre espace personnel sur « pole-emploi.fr » ou l’application « Ma Formation ».
  6. A réception de l’accord, vous pouvez débuter votre formation.
Suis-je payé pendant ma formation ?

Oui, vous percevrez une rémunération durant votre formation. Faites-en la demande auprès de votre conseiller pôle emploi.

Attention, car le versement est conditionné à votre assiduité à la formation. Illith formation vous délivrera à l’issue de la formation vote attestation de suivi de la formation, qu’elle soit dispensée en présentiel ou en distanciel.